top of page

Ce qui ne changera pas en 2024

Alors que l'année 2024 se déploie devant nous avec ses promesses de nouveautés, il est essentiel de se rappeler que certaines traditions, pratiques et petits secrets du monde viticole resteront inchangés. Dans l'ombre des innovations et des tendances éphémères, la constance de ces méthodes éprouvées continue de façonner l'industrie du vin.


Premièrement, l'influence des laboratoires et leur rôle dans le conseil des traitements viticoles restent un pilier du secteur. Leur expertise, bien que parfois controversée, guide les vignerons dans la protection et le soin de leurs vignes. En 2024, attendez-vous à ce que cette relation étroite entre science et tradition se poursuive, avec des laboratoires toujours prêts à proposer les dernières solutions pour combattre maladies et parasites.


Ensuite, il y a cette pratique discrète mais répandue : l'ajout d'eau dans le vin. Bien que cela puisse sembler surprenant pour certains, ceux "qui savent, savent" que c'est une technique couramment utilisée pour ajuster l'équilibre du vin. En 2024, cette méthode restera probablement dans les coulisses, connue seulement des initiés.


Quant à l'économie du vin, les gros producteurs continueront à dominer le marché. Ces géants viticoles, avec leurs ressources conséquentes et leur influence, garderont une longueur d'avance, profitant d'économies d'échelle et de réseaux de distribution bien huilés. Pour les petits producteurs, le défi de se faire une place au soleil restera considérable.


Parlons également de la main-d'œuvre dans les vignobles. Malgré les avancées en matière de droits et de conditions de travail, certains domaines continueront probablement à exploiter des travailleurs corvéables à merci. Cette réalité moins reluisante du secteur, bien qu'en contradiction avec l'image romantique du vigneron passionné, est une facette qui ne semble pas prête à disparaître en 2024.


Enfin, le taux d'alcool dans les vins, sujet souvent éludé, continuera probablement à augmenter. Les changements climatiques influencent la maturité des raisins, entraînant une augmentation naturelle du taux d'alcool. Cependant, ce phénomène est rarement discuté ouvertement dans l'industrie.


En résumé, bien que 2024 apportera son lot de nouveautés et d'évolutions, certains aspects fondamentaux du monde du vin resteront inchangés. Ces pratiques, bonnes ou mauvaises, font partie intégrante de l'industrie viticole et continueront à influencer la façon dont le vin est produit, vendu et apprécié.

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

DÉCOUVREZ NOTRE SÉLÉCTION

bottom of page